PolitiqueMonde

Face au coronavirus, ce que la France gagnerait à nous régulariser, nous migrants

0
(0)

La crise du coronavirus aggrave les conditions de vie des migrants sans-papiers. Pourtant, nous sommes une main-d’œuvre qui peut aider à reconstruire l’économie et à gérer la crise.

AFP
Dans la cour d’une école désaffectée servant d’abri temporaire aux migrants à Lyon, le 16 avril 2020, pendant le confinement en France visant à freiner la propagation du coronavirus.

 

Monsieur le Président de la République,

Le 16 mars, vous vous êtes adressé aux Françaises et aux Français, à tous les habitants de la France et notamment aux plus précaires, aux plus démunis. Vous avez déclaré la guerre contre cet ennemi invisible qu’est le covid-19. Vous nous avez dit que la seule façon de gagner cette guerre était la solidarité et que nous devions la combattre tous ensemble. Vous nous avez indiqué que notre meilleure arme était le respect des règles de confinement car il n’y a encore aucun médicament et aucun vaccin contre ce virus mortel.

Pour nous, immigrés, c’était un combat difficile… Certains d’entre nous dorment dans les rues, d’autres n’ont pas accès à de bonnes prestations médicales. Pour beaucoup, il est très difficile de prendre un repas pour la journée. Nous avons immédiatement réalisé que, pendant cette période de confinement, des personnes (exilés ou bien Français précaires) sans aucune source de revenu, allaient avoir des difficultés à survivre et pouvaient même mourir de faim…

Pourtant, Monsieur le Président, ensemble, nous combattons la pandémie.

Grâce à tous les collectifs et les bénévoles marseillais très actifs dans la distribution de vivres aux populations précaires de Marseille, notre Association des Usagers de la PADA* de Marseille aide ses 150 membres, tous demandeurs d’asile mais souvent sans ressource, à accéder à des distributions de nourriture pour les adultes, à des distributions de couches-culottes, lait infantile et petits pots pour les bébés… Lors des marchés rouges qui réunissent jusqu’à 500 personnes tous les mardis et vendredis… Avec les maraudes qui permettent la distribution de plats cuisinés à ceux qui vivent encore dans la rue et à ceux qui n’ont pas accès à une cuisine

Lors de votre discours télévisé à toute la nation française du 13 avril, vous nous avez dit que l’espoir renaît. Vous avez tenu à nous remercier très chaleureusement pour notre dévouement et nous dire toute votre reconnaissance, notamment pour le respect des règles de confinement mises en place pour lutter contre la pandémie.

Notre association adresse ses remerciements à toutes et tous, et en particulier aux infirmières et aux médecins qui ont mené la première ligne du front de guerre en France. Nous souhaitons également un prompt rétablissement à tous ceux qui ne se sont pas encore remis de l’infection virale et qui sont encore soignés, à la maison et dans les hôpitaux.

Vous nous avez annoncé que la vie devrait commencer à reprendre son cours sur le territoire français le 11 mai 2020.

Nous nous attendons à une vie très difficile après la pandémie de la covid-19 pour beaucoup d’habitants de France en raison de la dégradation de l’économie et des difficultés de nombreuses entreprises.

Nous savons que cela sera particulièrement difficile pour les migrants sans papiers soumis, en raison du manque d’autorisation de séjour et de travail, aux diktats du travail au noir et des marchands de sommeil, et qui sont ainsi contraints à vivre une vie misérable. Pourtant, avec eux, nous pouvons avoir une meilleure main-d’œuvre pour reconstruire l’économie de la république française et gérer tous ensemble les conséquences de cette crise.

C’est pour cela que nous appelons tous les Français à lutter contre la pauvreté, cette autre maladie mortelle.

C’est pour cela que nous vous appelons, Monsieur le Président de la République, à régulariser tous les sans-papiers.

 

Les signataires:

Jalloh Alieu, Diallo Amadou Siradio, Bah Fatoumata, Diallo Mamadou Saaba, Ibrahim Diallo, Alhassane Toure, Nelson Jonathan, Moussa, Mohamed Jabbie, Jalloh Mamadou Alpha, Babagaou Mounirou, Sory Keita, Kamara Abdulrahman, Abu Bakarr Conteh, Sokoyo Olaolu, Alex Bakabum Turay, Amidu Kamara, Lebbie Jeremiah, Mohamed Jalloh, Jalloh Mohamed Lamarana, Umaru Sow, Okoedion Joy, Okoedion Endurance, Aboubacar Diaby, Diallo Ibrahim, Lamin Fadera, Karbo Zainabu, Ibrahim Diakate, Badru Zainab, Badru Ishola, Konteh Joseph, Sesay Mohamed, Bah Bailor, Lobba Mohamed, Bangura Mohamed, Alhaji Amadu Jalloh, Ebhohime Blessing, Okechukwu Stella, Salieu Bamba, Ibrahima Diallo, Jeffery Kanu, Daouda Diallo, Barry Mohamed, Alasa Vera, Thierno Barry, Abdulai Koroma, Bah Badiatu, Sekou Kourouma, Abdulai Kamara, Abubakar Conteh 2, Fomba Umaru, Souleymane Thiam, Diallo Ibrahim, Abdul Bangoura, Aminata Bangura, Diallo Mamadou Daye, Balde Saikou Amadou, Gokhan Gulmez, Kai Biango, Aitebesunu Lucky, Aitebesunu Happy, Aitebesunu Angel, Bobson Kallon, Diallo Daouda, Barry Thierno, Isiza Blessing, Favour Augustin, Camara Mamadi, Samassy Kadi, Cherif Adoulaye Oria, Cherif Djakagbe, Abdul Sankoh, Ibrahima Sory Doumbouya, Kamara Alusine, Vadin Patrick, Fofana Mohamed, Rashid Junior Kell Kanu,

 

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer