MondePolitique

Portrait de Mamadou Lamine Diallo

0
(0)

Mamadou Lamine Diallo, né en 1959 à DakarSénégal, est un intellectuel et homme politique sénégalais. Il est le fondateur du Mouvement Tekki.

Biographie

Après l’école primaire de la Zone B, et le lycée Van Vollenhoven (actuel lycée Lamine Gueye) [archive], où il obtint son baccalauréat en 1977, il intègre les classes préparatoires au Lycée Louis le Grand à Paris (France). Il est admis à l’École Polytechnique de Paris [archive], puis à l’École des Mines de Paris [archive]. Ingénieur de l’École Polytechnique de Paris et de l’École des Mines de Paris, il est Docteur en Économie de l’École des Mines de Paris en 1988. Après quelques années d’expérience en France, il rejoint la Banque Mondiale [archive] à Washington en 1990 avant de rentrer au Sénégal, en 1993, pour travailler à la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (« BCEAO »(Archive • Wikiwix • Archive.is • Google • Que faire ?)). Détaché à la Primature (cabinet du Premier ministre) [archive] de 1994 à 2001 comme conseiller technique, il servit l’Etat du Sénégal [archive] jusqu’en 2001, avant de retrouver la Direction de la Recherche et de la Statistique de la BCEAO. De 2003 à 2006, il est à nouveau détaché auprès de la Commission de l’Union Africaine en tant que Directeur de Cabinet adjoint, puis Directeur de Cabinet de Monsieur Alpha Oumar Konaré, Président de la Commission de l’Union Africaine. Il quitte la BCEAO au début de l’année 2010, alors qu’il assumait les fonctions de Contrôleur général par intérim de cette institution pour se consacrer à l’action politique et à la publication.

Ouvrages et Publications

Auteur de plusieurs articles économiques et de communications, Mamadou Lamine Diallo s’est surtout fait remarquer par deux essais qui sonnent comme un appel au réveil de l’Afrique. L’ouvrage « Les Africains sauveront-ils l’Afrique ? [archive] », publié en 1996 aux éditions Karthala1, s’interroge sur la pertinence des politiques d’ajustement structurel dans un environnement dans lequel les axiomes de l’individualisme méthodologique ne fonctionnent pas pleinement et interpelle les Africains sur leur responsabilité directe dans le devenir du continent1. En 2004, dans l’ouvrage, « Le Sénégal, un lion économique ? [archive]2»3, Mamadou Lamine Diallo soumet le slogan du « Sénégal émergent » à l’épreuve de l’analyse économique. Alors que l’émergence économique repose sur une croissance régulière permise par une recherche permanente de gains de productivité de la part des élites économiques, l’économie sénégalaise est encore caractérisée par un dualisme fondé sur deux rationalités disjointes4. Un secteur moderne où fonctionne la rationalité conventionnelle et un secteur où une rationalité de type relationnel serait à l’œuvre avec des élites rentières aux commandes de l’État.

Action politique

Mamadou Lamine Diallo s’est présenté comme candidat indépendant à l’élection présidentielle de février 2007 au Sénégal. Cette élection comportait quinze candidats. Il obtient 0,48 % Wade étant élu au premier tour avec 55,90 %. C’est par le recueil des dix mille signatures nécessaires au dépôt du dossier de candidature que les activités du Mouvement Tekki ont démarré en décembre 2006. De nombreuses bonnes volontés se sont manifestées après notamment l’appel au sursaut citoyen lancé le 7 janvier 2007 pour apporter leur pierre à cette candidature de l’émergence citoyenne. Les idées développées au cours de cette campagne ont montré aux Sénégalais qu’une autre voie est possible et que des solutions pertinentes peuvent être trouvées aux difficultés des populations et que l’avenir des enfants et des jeunes n’est pas définitivement compromis. En qualité de président du Mouvement Tekki, Mamadou Lamine Diallo est membre de la Conférence des leaders de la coalition Bennoo Siggil Senegaal, victorieuse lors des élections locales de 2009. Il a également pris une part active aux travaux des Assises Nationales du Sénégal.

Notes:

  1.  Voir le commentaire de la revue alternatives économiques : http://www.alternatives-economiques.fr/les-africains-sauveront-ils-l-afrique-mamadou-l–diallo_fr_art_96_9406.html [archive]
  2.  Jacques Giri « Le Sénégal, un lion économique ? », Afrique contemporaine 1/2005 (no213), p. 233-235. URL : www.cairn.info/revue-afrique-contemporaine-2005-1-page-233.htm. DOI : 10.3917/afco.213.0233.
  3.  Voir l’article du site d’archives sur le Sénégal archipo : http://www.archipo.com/archiveur.php?fichier=portrait.html&source=lematin&id=m_l_diallo [archive]
  4.  Voir aussi l’article du magazine économique sénégalais Réussir Business : http://www.reussirbusiness.com/66-Le-Senegal-un-lion-economique-Si.html [archive]

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer