MondePolitique

Depuis la Géorgie, Kamala Harris accuse Donald Trump d' »abus de pouvoir éhonté »

0
(0)

En déplacement à Savannah pour faire campagne pour les deux candidats démocrate, Kamala Harris a critiqué Donald Trump et qualifié son appel au secrétaire d’État de la Géorgie d’«abus de pouvoir éhonté».

Du pain bénit pour un meeting. Dimanche, Kamala Harris se trouvait à Savannah, en Géorgie, où elle a fait campagne pour Raphael Warnock et Jon Ossoff, les deux candidats démocrates aux élections sénatoriales spéciales de ce mardi. Elle a évidemment évoqué l’appel passé par Donald Trump au secrétaire d’État républicain de Géorgie, Brad Raffensperger, lors duquel il lui demande de «trouver des voix» pour inverser sa défaite dans ce bastion républicain où Joe Biden l’a emporté : «Vous avez tous entendu cette conversation?», a-t-elle demandé aux partisans, présent dans leurs voitures. «Et bien oui, c’était sans doute la voix du désespoir, un abus de pouvoir éhonté de la part du président des États-Unis.» Jon Ossoff a lui aussi évoqué cet appel : «C’est une attaque directe contre notre démocratie. Et si David Perdue et Kelly Loeffler [les candidats républicains] avaient une once de décence, une once d’intégrité, ils défendraient les électeurs de Géorgie de ce type d’attaque.»

La vice-présidente-élue a enchaîné en évoquant les accusations de fraude de Donald Trump, qui refuse d’admettre sa défaite malgré les sept millions de voix le séparant de Joe Biden à l’échelle du pays : «Regardez l’histoire récente, vous avez voté, vous avez rendu la Géorgie démocrate, vous avez élu Joe Biden président des États-Unis, vous avez élu la première femme noire de l’histoire vice-présidente des États-Unis, et ils osent dire que vous ne saviez pas ce que vous faisiez, que vous avez agi de façon illégitime.» «Quand je prêterai serment le 20 janvier, ce que je ferai que cela plaise à Donald Trump ou non, le moment doux-amer sera qu’il n’y aura plus de femme noire au Sénat des États-Unis», a poursuivi celle qui était depuis 2016 sénatrice de Californie. Elle sera remplacée par Alex Padilla, l’ancien secrétaire d’État de Californie désigné par le gouverneur Gavin Newsom.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page