Politique

La Somali-Américaine Ilhan Omar, de la route de l’exil au Congrès des Etats-Unis

Aux États-Unis, la démocrate Ilhan Omar devient la première réfugiée somalienne et une des premières femmes musulmanes à entrer au Congrès. A 36 ans, la jeune femme vient d’être élue à la Chambre des représentants après avoir remporté le scrutin dans le 5e district du Minnesota.

Somali-Américaine, réfugiée, musulmane, le destin hors norme d’Ilhan Omar continue de s’écrire. Elle, qui a fui la Somalie à l’âge de 8 ans au début de la guerre civile et qui a passé quatre ans dans un camp de réfugiés au Kenya avant de débarquer aux États-Unis sans parler un mot d’anglais, est désormais une élue du Congrès. Son histoire illustre parfaitement le rêve américain.

Dans son discours de victoire, elle s’est même accordé un clin d’œil à son propre passé. « Quand les gens vendaient la politique de la peur, de la division et de la destruction, nous on parlait de la politique du bonheur. Elle nous permet de combattre pour une Amérique où les gens peuvent voir un docteur sans avoir peur d’être ruinés. Une Amérique qui croit en les libertés religieuses, qui non seulement accueille les réfugiés et les immigrants, mais qui les envoie même à Washington ! C’est ça l’Amérique pour laquelle je vais me battre. »

Militante des droits de l’homme, Ilhan Omar fait partie de l’aile gauche des démocrates. Elle prône un système de santé plus accessible, l’université gratuite, un port d’arme plus restrictif et des lois plus souples sur l’immigration. Son programme laisse présager une opposition farouche aux politiques du président Donald Trump.

Voir plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer
Fermer