SociétéMonde

Les poupées multiculturelles trouvent leur public

0
(0)

Dans cette famille américaine installée en Californie, les barbies ont laissé la place aux poupées multiculturelles du docteur Lisa Williams. Cette ligne de poupée attire de plus en plus de parents, comme Monique, qui estime que ses filles doivent dès leur jeune âge apprendre à accepter la différence des autres sans les juger dans un pays où le racisme atteint souvent des proportions inquiétantes.

« Le message que je veux envoyer à mes filles en ayant des poupées de différentes couleurs et de différentes textures de cheveux, c’est leur dire que tout le monde est beau. Il n’y a pas une race ou une culture qui soit plus belle et en voyant ces poupées et en jouant avec elles tous les jours quand elles vont à l’école et qu’elles sortent, elles sauront que, hé, tout le monde est pareil. Je ne veux pas vraiment qu’elles voient de la couleur. Je veux qu’ils voient la beauté de chacun », affirme Monique Lawson, la mère de Zariyah, qui joue avec sa poupée devant elle.

C’est en 2009 que Docteur Lisa Williams, professeur d’université sans grande expérience dans la vente de jouets, lance sa gamme de poupées Positively Perfect Dolls (PPD), qui a connu un véritable succès aux Etats-Unis.

« Nous avons constaté une hausse des ventes. Nos ventes ont augmenté de 250 % parce que les gens sont unis, avec une certaine reconnaissance, et qu’ils savent déjà qu’ils veulent ces poupées. La question qui se pose est de savoir si elles existent. Et si oui, où les trouvent-on ? Nous avons une poupée pour chaque âge de votre enfant, du berceau jusqu’au moment où elle souhaite plus jouer à la poupée, nous avons une poupée pour vous. Nous avons une poupée, quelque soit votre couleur de peau, votre type de cheveux, la texture de vos cheveux ou votre sexe, garçons et filles », explique Dr. Lisa Williams.

Si les poupées du Docteur Lisa Williams, connaissent du succès, c’est aussi grâce au mouvement Black Lives Matter qui lutte pour une l’acceptation des différences.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page