Société

Mali : au moins 95 personnes tuées dans l’attaque d’un village dogon dans le centre du pays

Au moins 95 habitants du village dogon de Sobane-Kou, dans le centre du Mali, ont été tués dans la nuit de dimanche à lundi par des hommes armés, ont indiqué un élu local et une source sécuritaire.

« Nous avons pour le moment 95 civils tués, les corps sont calcinés, nous continuons de chercher des corps », a déclaré sous le couvert de l’anonymat un élu de la commune de Koundou, située dans le cercle de Koro, où se situe ce village de quelque 300 habitants.

« Selon les civils, ce sont des hommes armés qui sont venus tirer, piller et brûler. C’est vraiment la désolation », a ajouté cette source.

« Un village quasiment rasé »

« C’est un village dogon qui a été quasiment rasé », a pour sa part indiqué une source sécuritaire malienne se trouvant sur place, confirmant un bilan provisoire de 95 tués.

Depuis 2015, les violences se sont propagées du nord au centre du pays, voire parfois au sud. Elles se concentrent surtout dans le centre et se mêlent très souvent à des conflits intercommunautaires.

Ces flambées de violence ont culminé le 23 mars avec le massacre à Ogossagou, près de la frontière burkinabè, de quelque 160 villageois peuls par des membres présumés de groupes de chasseurs dogons.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer