Politique

Mali : Boubou Cissé, un économiste à la primature en pleine crise sécuritaire

Alors que le pays fait face à une dégradation de la situation sécuritaire, en particulier dans le Centre, la nomination de Boubou Cissé au poste de Premier ministre a surpris, tant son profil d’économiste est aux antipodes de celui de sécurocrate de son prédécesseur Soumeylou Boubèye Maïga.

En nommant Boubou Cissé au poste du Premier ministre, Ibrahim Boubacar Keïta a surpris le Landerneau politique malien. Pour remplacer Soumeylou Boubèye Maïga, Premier ministre au profil de sécurocrate assumé, et alors que le pays se trouve confronté à une dégradation de la situation sécuritaire dans le Centre, le président malien a en effet opté pour un homme plus jeune – 45 ans, contre 64 pour son prédécesseur -, qui semble éloigné des questions de sécurité et de défense.

Loin des questions sécuritaires

Boubou Cissé, économiste de formation de 45 ans, natif de Bamako, était ministre de l’Économie et des Finances depuis plus de trois ans, après avoir détenu le portefeuille de l’Industrie et des Mines entre 2013 et 2014.


Le peu d’intérêt qu’il portait jusqu’à présent aux questions de défense et de sécurité laisse perplexe certains partenaires occidentaux. « Lors de la visite de la délégation malienne au Conseil de paix et sécurité de l’ONU, à New York, Boubou Cissé s’est vraiment mis à l’écart. Il n’a pas participé aux discussions sur le sujet sécurité », confie un diplomate européen en poste à l’ONU.

Une impression confirmée par le chef de l’un des groupes armés signataires de l’accord de paix, qui « a eu des échanges avec Boubou Cissé » lors desquels celui-ci « portait peu d’intérêt à la question sécuritaire ».

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer