MondePolitique

Mali : la Russie comme recours alors que le pays traverse une grave crise

Le ministre des affaires étrangères russe, Sergei Lavrov recevait ce dimanche son homologue malien, Tiébilé Dramé. Une rencontre qui selon la presse  aurait été pour le moins chaleureuse, conviviale et « fructueuse » et qui entrerait dans le cadre d’une coopération renforcée de la Russie au développement du pays et du continent. Une main tendue que ne pourrait dédaigner le Mali au regard de la crise sécuritaire que traverse le pays. L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, personnes debout et costume

Un soutien important pour le Mali

Selon M. Tiébilé Dramé, le ministre des affaires étrangères du Mali,  la proposition de coopération de la Russie, ne pouvait tomber plus à propos ; « J’ai particulièrement salué le soutien que la Russie apporte au Mali, à l’intégrité du territoire malien, à l’unité nationale du Mali, (…)la Russie est un grand pays, non seulement par la taille, mais aussi par la place qu’elle occupe dans le monde ». C’est que le pays ouest-africain serait en proie, rapporte la presse africaine, à de violentes attaques terroristes qui aurait transformé une partie de son territoire en zone de guerre. Et le soutien logistique et technique qu’une coopération soutenue entre les deux pays apporterait à Bamako serait d’une aide certaine dans sa lutte contre Boko Haram et ISWA.L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises, table et intérieur

Selon Sergei Lavrov, la démarche de Moscow envers le nouveau partenaire africain,, n’était pas à mettre sur le compte d’un battage diplomatique de plus ; car aurait-il déclaré à l’issue de la réunion de travail ; « Nous souhaitons un approfondissement du dialogue politique et l’élargissement de nos relations économiques, dans le secteur minier, dans le secteur de l’énergie, des infrastructures et de l’agriculture. Et nous sommes prêts à l’accroissement de notre coopération militaire et militaro-technique.»

Par Rodrigue Gozoa

SourceLa nouvelle tribune

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer