MondePolitique

Merkel et Ramaphosa en phase sur la prise en main du dossier libyen

0
(0)

Le président sud-africain Cyril Ramaphosa recevait le 6 février la chancelière Angela Merkel, qui se rendait pour la première fois à Pretoria depuis 2011. Mais la rencontre était surtout diplomatique. Les deux pays entendent collaborer sur les dossiers régionaux, notamment la Libye et le Sahel.

Cyril Ramaphosa se présentera ce week-end à Addis Abeba en chef de file du sommet de l’Union africaine, où il sera question de la situation en Libye. Alors le président sud-africain en a profité pour le rappeler à son homologue allemande, très engagée dans le dossier libyen. « Nous aimerions voir l’Afrique prendre en main ce dossier. Nous sommes ravis de voir que nos partenaires sont prêts à écouter ce que les Africains ont à dire, et les solutions que les Africains proposent », a-t-il ainsi déclaré.

Le message est clair, bien que les deux pays continuent d’afficher leur collaboration. Angela Merkel insiste : elle veut surfer sur le sommet de Berlin organisé le mois dernier. « Nous devons veiller à ce que toutes les personnes qui peuvent contribuer à résoudre le conflit en Libye le fassent. Qu’on le veuille ou non, le conflit libyen n’est pas seulement un problème africain. »

La chancelière entend peser encore plus dans ce dossier à partir de juillet prochain, date à laquelle elle prendre la présidence du Conseil de l’Union européenne.

L’Allemagne est également un partenaire économique vital de Cyril Ramaphosa, avec plus de 600 entreprises présentes dans la nation arc-en-ciel.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer