PolitiqueJusticeSociété

Urgent : la marche de ce vendredi annulée à la demande du Chérif Bouyé Haidara

0
(0)

L’annonce a été faite, ce mercredi, au siège de la CMAS par l’imam Mahmoud Dicko lors d’un point de presse. « J’ai cédé à la demande du Cherif Bouyé Haïdara qui est synonyme à un ordre pour moi », dixit l’ancien président du Haut conseil islamique.

Devant la presse, l’influent imam de Bamako rappelle que l’annulation de la marche du vendredi prochain a été motivée par le Chérif Bouyé Haïdara qui craint, selon lui, que certains manifestants profitent de cette situation pour semer des troubles. « Je ne peux rien refuser à celui qui vient de faire cette demande. Je n’ai reçu aucune pression politique avant de prendre cette décision. La demande émanant du Chérif est un ordre et je demande à tous mes adeptes de surseoir à cette marche », se justifie-t-il. Malgré cette décision que beaucoup estiment sage de la part du Chérif de Nioro, l’imam Dicko soutient que son engagement contre la mauvaise gouvernance, la corruption au sein de l’armée et autres n’est pas prêt à s’arrêter.

Il nous revient que c’est à la suite d’intense médiation entre les émissaires du gouvernement et ceux du Chérif Bouyé Haïdara et l’mam Dicko que la décision de surseoir à la marché du vendredi a été décidée. L’on se rappelle que le Ministre des Affaires étrangères, Tiébilé Dramé, proche du Chérif de Nioro du Sahel, avait été dépêché dans le domicile de l’imam Dicko , mardi dernier, pour lui annoncer l’annulation de la convocation que le tribunal de la première instance de la commune V a émis contre lui suite à la tenue des propos ‘inquiétants’’. Tout semble indiquer que la proximité du Ministre des affaires étrangères au Chérif de Nioro et à l’Imam Dicko a contribué à calmer les esprits.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer