PolitiqueMonde

G5 Sahel : le sommet de Nouakchott, entre succès et déceptions

0
(0)

Les chefs d’État du G5 Sahel se retrouvent ce mardi 30 juin à Nouakchott avec le président français. Ils feront le point sur l’application des conclusions du sommet de Pau qui, le 13 janvier, avait décidé d’intensifier la lutte anti-jihadiste. Un bilan mitigé.

C’est un communiqué plutôt en rose qui devrait être publié à l’issue du sommet de Nouakchott. Passant en revue les quatre « piliers » du renforcement de la lutte anti-terroriste fixés à Pau, il en retiendra les effets positifs sur le plan militaire.

Le premier pilier concernait les opérations militaires et la priorité donnée à la zone « des trois frontières » (Burkina Faso, Mali, Niger). Une meilleure coordination de l’opération française Barkhane, portée à 5 500 hommes, et de la Force conjointe du G5 Sahel a permis de multiplier les offensives et de mettre hors d’état de nuire des centaines de combattants de l’État islamique au grand Sahara (EIGS) qui, de l’avis des responsables français, « a subi des défaites irréversibles ». Le leader algérien d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), Abdelmalek Droukdel, a été abattu dans le nord du Mali avec le concours des Américains, voire des services algériens.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer