PolitiqueSociété

COMMUNIQUÉ DU PARENA SUR LA MORT DE SEYDOU BADIAN KOUYATÉ

0
(0)

COMMUNIQUÉ DU PARENA SUR LA MORT DE SEYDOU BADIAN KOUYATÉ

Seydou Badian Kouyaté, un des derniers vétérans de la lutte pour l’indépendance et l’émancipation du Mali a rendu l’âme dans la soirée du 28 décembre 2018 à la clinique du Farako à Bamako à l’âge de 90 ans.

Le Parti pour la renaissance nationale (PARENA) s’incline devant la mémoire du grand patriote africain et malien qu’est Seydou Badian Kouyaté.

Panafricaniste et écrivain engagé, Seydou Badian Kouyaté est le rédacteur du « Chant des pionniers » (C’est le jour de l’Afrique). Il est aussi le compositeur de l’Hymne National du Mali avec, entre autres, Jules Travélé, Gabou Diawara, Ténéman et Kounandi Traoré.

Comme la plupart des dirigeants de la 1ère République, Seydou Badian Kouyaté a été détenu sans jugement pendant sept ans au bagne de Kidal   après le putsch militaire du 19 novembre 1968.

Avec Seydou Badian Kouyaté disparaît le dernier compagnon du président Modibo Keïta : dernier membre du Bureau Politique Nationale de l’Union Soudanaise RDA.

Le PARENA présente ses sincères condoléances à sa famille éplorée et à la grande famille du parti de l’indépendance.

 Bamako le 29 décembre 2018.

Le Secrétaire Général

 Djiguiba Keïta/PPR

 

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer