Politique

In memoriam : Lamine Touré : Merci pour le moment, Larbo !

0
(0)
Lamine Touré
Un autre matin sans toi confirme le soupçon gravissime que tu n’es pas avec nous en cette heure, non pas parce que tu ne le veux pas, mais parce que tu ne le peux pas. Pouvoir dépend d’une autre décision, mais vouloir l’Autre, être l’Autre, prendre le temps de l’écouter, l’aider de toutes tes forces, y compris en tentant l’impossible, voilà ce qui te caractérisait et qui te définira toujours. La discrétion aura été ta marque singulière, dans la vie comme dans la mort, jamais dans le bruit, mais toujours avec cette passion profonde pour tous. Personne ne dira de toi que tu as fui ta part de devoir. Ton contrat, tu l’auras rempli jusqu’au bout de la fidélité. Et si tu es pleuré avec tant d’unanimité, tant d’émotion, tant de sincérité, c’est en raison de tout ce que tu as semé, de tous ceux que tu as aimés et qui sont à pleurer eux aussi, ceux que tu laisses derrière toi étant désormais orphelins de ce sourire désarmant qui était ton passeport. L’homme d’altitude que tu t’es évertué à être a eu la chance d’avoir une famille exceptionnelle et digne : Kadidia Oumar, Jaou, Hamidou. Pendant le temps que nous serons là, nous serons avec eux. Il y a des visages qui renverront ton image : ceux de Tiebilé, Atou, Kounta, Aliou, Malick et bien d’autres. Nous sommes éplorés, Larbo, mais dans le temps qui nous est imparti, nous essaierons de tenir, sans rien promettre, sans certitudes. Car tu es une absence dont il est impossible de ne pas souffrir.
Adam Thiam

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page