MondePolitique

Serge Daniel est un journaliste pas comme les autres un reporter à distance spécialiste du double langage

Suite à l'attaque de Boulkessy Serge Daniel de Bamako fait un reportage pour l'AFP

Un premier bilan du gouvernement malien faisait état mardi soir d’au moins 25 morts parmi les soldats maliens et d’une « soixantaine de disparus ». Quinze jihadistes ont été tués, selon Bamako.

Les djihadistes ont emporté « un important lot de matériels militaires et roulant », a indiqué à l’AFP une source sécuritaire à Bamako, soulignant que « les militaires maliens [présents dans le camp] se sont repliés » dès le début de l’attaque. Des médias locaux ont fait état d’une vingtaine de véhicules capturés par les djihadistes, dont certains équipés de mitrailleuses. Selon un rapport de l’armée consulté par l’AFP, deux hélicoptères de l’armée et une dizaine de véhicules ont été incendiés par les djihadistes à Boulkessy. Le camp a été détruit.Une opération militaire conjointe Mali-Burkina Faso appuyée par la force militaire française « Barkhane » se poursuivait mercredi, selon une source diplomatique.

Article le Monde Afrique du 2 Octobre dernier  signé de Serge Daniel

A lire le post de démenti sur sa page facebook hier soir 3 Novembre 2019  du même journaliste Serge Daniel Chers amis,
Certains post commandités prétendent que j’aurais affirmé que deux hélicoptères de l’armée malienne ont été détruits par des assaillants.
Les plus hautes autorités civiles et militaires informées du Mali savent que je n’ai jamais écrit ou dit cela.
Auprès de vous, chers amis, je démens ces allégations inspirées par une officine dont le seul but est de me nuire et de tenter de m’empêcher de faire mon travail de journaliste. Peine perdue.
Pour terminer, je mets au défi les membres de ce shadow cabinet de produire, sur cette affaire, un document où figure mon nom.
SERGE DANIEL

Réaction de  Seydou Cissé sur les contres vérités  de Serge Daniel

 

Résultat de recherche d'images pour "seydou cissé parena mali"

Réplique au post mensonger et honteux de Serge Gbogbohoundada Daniel dans lequel il dément ne pas colporter au monde entier que deux hélicoptères et beaucoup d’autres armes ont été incendiés par les terroristes lors de l’attaque du camp des FAMA de Boulkessi.
Nous invitons tous les lecteurs du présent post à lire le journal Le Monde paru le 2 -10- 2019.
Par ailleurs, nous tenons à dire à M. Serge Gbogbohoundada Daniel qu’il n’existe ni de cabinet de l’ombre, ni cabinet noir contre quiconque à fortiori lui dont les ficelles seraient tirées par je ne sais qui?
Pas de victimisation folklorique qui vaille au moment où des enfants du monde entier et du Mali tombent régulièrement sous des balles des ennemis de la nébuleuse terroriste au nord et au centre du pays.
Si l’euphémisme journalistique n’est pas possible au moins pas d’extrapolations outrancières et légères dans le rapport sur des événements douloureux d’un pays en guerre dans des média hors de nos frontières. Et pourtant vous êtes réputé et reconnu par l’opinion malienne d’être le spécialiste de l’euphémisme et de reportages de très très longues distances, sur des questions de sensibilité rare, étant sur place dans les Hotels Colibri et Faso de Bamako.
Merci de respecter vos auditeurs, lecteurs et d’honorer le minimum possible le métier noble de journalisme.
Le Mali , votre pays adoptif, vous a tout donné pendant plus de 20 ans depuis sous le President Alpha jusqu’à l’actuel IBK en passant par les Presidents ATT et Dioncounda TRAORE.
Les Maliens attendent plus d’objectivité dans le traitement des éléments relatifs particulièrement à la question sécuritaire car elle est et demeure vitale pour l’existence désormais de notre pays à nous tous.
Enfin les Maliens méritent mieux que ça de votre part et vous pouvez et devez valoir mieux que ça pour eux.
Merci et ensemble pour relever le Mali.
S. CISSE dirigeant PARENA.

Cet article vous a-t-il été utile ?

Cliquez sur une étoile pour la noter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer